Théâtre Attert - Historique

Écrit par Administrateur

Histoire


Au siècle dernier, fin des années soixante, à l'image de nombreux autres villages du sud de la Province de Luxembourg, Attert traverse une période de transformation profonde de son mode de vie : les agriculteurs deviennent une minorité de plus en plus réduite vis-à-vis des villageois qui exercent des activités diverses ailleurs en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg. Mais il n'en reste pas moins que les jeunes se connaissent intimement et aiment se retrouver ensemble. Un organisme culturel a le mérite – entr'autres – de leur en fournir l'occasion.
C'est ainsi qu'en novembre 1969 est prise la décision de créer une petite troupe théâtrale afin de redonner vie au village d'Attert ainsi qu'aux nombreuses entités environnantes.

 

Le Cothurne, tel fut son nom de baptême, le cothurne étant dans l'antiquité la chaussure à haute semelle des acteurs tragiques.

 

Une église désaffectée et classée – petit bijou vieux de quatre siècles – allait accueillir cette jeune troupe, non sans avoir connu préalablement une sérieuse rénovation : aménagement d'une scène, grattage et peinture de tous les murs, nécessité d'une nouvelle installation électrique et d'un nouveau système de chauffe, alimentation du bâtiment en eau courante, équipement en fauteuils rembourrés, bref des centaines d'heures de travail accomplies bénévolement.

 

Le 1er février 1970, le public attertois a pu ainsi assister à la première représentation donnée dans l'ancienne église Saint-Etienne. Au programme, deux comédies particulièrement amusantes – 'Ma petite femme adorée' et ' Bonnes pour le service' – réunissaient 13 acteurs, tous débutants, placés sous la direction de Daniel Collette qui avait accepté la lourde tâche du choix des pièces, de la distribution des rôles ainsi que la mission de metteur en scène.
En janvier 1989 la troupe du Cothurne quittait sa vieille église et emménageait dans sa nouvelle salle où, parmi les nombreuses activités proposées, les mois de décembre et janvier sont réservés au théâtre.

Répertoire proposé

Si les premières représentations peuvent être qualifiées de divertissements insouciants, destinés à faire rire sans aucune autre prétention, au fil des années, la troupe s'est montrée plus ambitieuse et n'a pas hésité à mettre à son programme des auteurs tels Courteline, Feydeau, Labiche, M. Achard… Actuellement la troupe offre à son chaleureux public des créations plus récentes ( Camoletti, Lamoureux, Stephan, Lejeune, Martineau…) mais toujours dans un même but : offrir un bon moment de détente et donner l'envie de revenir.

Comment, parmi tous les souvenirs, ne pas évoquer l'unique représentation de la pièce
' Mony Jan erzielt' donnée par le Cothurne à Arlon lors de la visite du roi Baudouin et de la reine Fabiola le 12 juin 1976.

A ce jour, 52 pièces ont été mises en scène nécessitant le concours de 35 actrices pour l'interprétation de 171 rôles féminins et de 46 acteurs pour 239 rôles masculins.  
Le Cothurne est affilié à la Fédération Nationale des Cercles Dramatiques dont la bibliothèque est un véritable réservoir de pièces mises à disposition des troupes sur base de diverses données souhaitées, telles que le genre, la distribution, le nombre d'actes et de décors, un bref résumé, …

Décentralisation

Durant de nombreuses années, les comédiens du Cothurne ont joué les nomades et présenté leurs spectacles non seulement dans de nombreuses salles du Sud-Luxembourg, mais également en des cités plus éloignées ( Houffalize, Saint-Hubert, La Roche entr'autres ).

Plusieurs pièces en dialecte luxembourgeois ont été exportées et chaleureusement accueillies par nos amis grands-ducaux.

En 2002, la troupe a également donné une représentation à Nagem ( Lux ) à l'invitation de la Commission des Etrangers du Canton de Rédange.

 

Catégorie :